Communiqués de presse

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

AUSSI DISPONIBLE EN anglais, espagnolportugais, indonésien (bahasa), kiswahili

 

Personnes de contact :  

Daliza Jimenez, SSF Hub, info@ssfhub.org

 

La nouvelle plateforme mondiale relie entre eux les artisans pêcheurs en vue de l’amélioration de leurs moyens de subsistance et de leur développement durable 

Plateforme interactive et multilingue réunissant pêcheurs, travailleurs de la pêche, communautés et alliés

 

(WASHINGTON – 1er février 2021) Une coalition mondiale de partenaires travaillant dans le domaine de la pêche et avec des pêcheries à petite échelle a lancé le Centre de collaboration et de ressource pour la pêche à petite échelle, ou Hub SSF en anglais, une plateforme en ligne, multilingue et interactive, visant à renforcer la gouvernance et le développement communautaire des pêcheries à petite échelle. Le lancement de la plateforme coïncide avec la réunion annuelle du  Comité des pêches de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture  (FAO) , qui se tient cette semaine, et s’inscrit dans le prolongement des Directives volontaires de la FAO visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté (ou Directives SSF), afin de soutenir les moyens de subsistance des petits pêcheurs et des communautés de pêcheurs. 

« La pêche est vitale dans le monde entier, et tant pour les localités côtières que pour les localités intérieures : elle apporte nourriture et nutrition, soutient les emplois qui y sont liés, aide à alléger la pauvreté, contribue au maintien d’un lien culturel entre les systèmes maritimes et les systèmes d’eau douce, et influe directement sur la biodiversité », affirme le Dr Simon Cripps, directeur général de la conservation marine pour la Wildlife Conservation Society. « La plateforme SSF permettra à des pêcheurs et à d’autres parties prenantes du monde entier d’être en relation pour apprendre les uns des autres, partager des informations et, en définitive, promouvoir un nouveau bien-être, une utilisation durable des ressources de la mer et une meilleure conservation de la nature marine et d’eau douce », ajoute-t-il.

La pêche artisanale et à petite échelle contribue directement et de manière essentielle à la santé des écosystèmes océaniques et d’eau douce, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, aux moyens de subsistance et à la lutte contre la pauvreté dans le monde entier. Le Hub SSF comble un besoin critique, celui d’aider les pêcheurs et les communautés de pêcheurs à partager leur vécu et leurs expériences avec leurs pairs du monde entier et à accéder aux innovations et recherches les plus récentes sur la pêche artisanale. 

Les membres de la communauté du Hub SSF peuvent y participer directement car une vingtaine de langues sont offertes : ils peuvent ainsi accéder à des forums de discussion en ligne, des groupes régionaux et thématiques, des infographies, des vidéos, des études de cas et des outils pratiques d’appui à la prise de décision au niveau local. En étant connectés de la sorte, ils peuvent mieux s’entraider qu’ils ne l’ont jamais fait auparavant. Le Hub SSF est convivial, accessible via un ordinateur ou un périphérique mobile, et propose des traductions instantanées ce qui permet des interactions nonobstant la barrière linguistique.

« L’accès facilité à différentes informations et expériences, provenant du monde entier, contribue à l’autonomisation des acteurs de la pêche à petite échelle, et leur permet de mieux s’engager dans les processus de prise de décision concernant leurs moyens de subsistance, ou même de les diriger », a déclaré Vera Agostini, directrice adjointe de la Division des pêches à la FAO. « Il permet également aux partenaires du développement de s’informer sur les outils et les expériences de chacun et d’offrir par là même des opportunités pour le type de partenariats et de synergies dont nous aurons besoin pour mettre en œuvre les lignes directrices du SSF. »

« L’activité de la pêche est essentielle aux moyens de subsistance dans le monde et les aliments d’origine aquatique apportent énormément à nos besoins nutritionnels », affirme Jenny Oates, responsable du développement des connaissances chez Blue Ventures. « Neuf emplois sur 10 dans le secteur de la pêche, qu’ils soient à temps plein ou à temps partiel, dépendent de la pêche artisanale, et les femmes représentent environ la moitié de la main-d’œuvre. De plus, la quasi-totalité des captures des petits pêcheurs est consommée localement. Les artisans pêcheurs méritent qu’on leur apporte un soutien, et la plate-forme SSF est une façon de le faire, qui plus est de façon mutuelle. »

« J’apprécie cette plate-forme car elle est axée sur la pêche artisanale et à petite échelle. C’est la première fois que je vois [un site comme celui-ci], centré avant tout sur les populations de pêcheurs », s’exprime Mario Gasalatan, consultant auprès de diverses ONG et représentant de pêcheurs, originaire de Cebu City, Philippines. 

Le Hub SSF a été conçu pour les pêcheurs, les travailleurs de la pêche et leurs communautés et alliés, et aussi avec eux grâce à un processus participatif, dans le but de leur permettre de partager des connaissances et d’apprendre les uns des autres. Plus d’une centaine de personnes, originaires de 19 pays différents — représentant des organisations de pêcheurs, des groupes de conservation, ainsi que des conseillers experts — ont apporté leur contribution tout au long du développement du Hub. Cette précieuse collaboration a permis la création de fonctionnalités SSF spécifiques, telles que des forums à travers lesquels les utilisateurs peuvent communiquer sur des sujets qui les intéressent, partager des récits et poser des questions. Celles et ceux qui visitent la plate-forme peuvent également accéder à une bibliothèque de ressources contenant des études de cas, des outils de gestion, des cours en ligne gratuits, de même que des documents de la FAO, des ONG et d’autres organismes. Le Hub SSF sera continuellement mis à jour à l’aide des dernières technologies, éléments de recherche et de réussite propres et adaptés au secteur. 

« Grâce à ce centre, la communauté SSF fera un bond en avant dans le sens du renforcement des capacités en vue de gérer les pêcheries de manière durable dans le monde entier, ce qui aidera les communautés à prospérer en dépit des nombreuses difficultés auxquelles elles sont confrontées, qu’il s’agisse du changement climatique ou de la pandémie de coronavirus, ou encore du problème de la sécurité alimentaire et nutritionnelle » : c’est ce qu’a déclaré Eric Schwab, vice-président senior des programmes d’EDF relatifs aux océans et aux écosystèmes. « Le Hub SSF est conçu de façon à fournir aux pêcheurs les outils dont ils ont besoin pour surmonter ces difficultés, parmi d’autres. »

Le Hub SSF est également un outil au service des Objectifs de développement durable des Nations Unies, qui visent notamment à l’éradication de la pauvreté, à la réduction des inégalités, à la protection de la planète et à la santé et au bien-être de tous. La pêche à petite échelle est en effet essentielle à la réalisation de bon nombre de ces grands objectifs, car elle contribue directement à la réduction de la pauvreté, à la sécurité alimentaire, au maintien de la santé et d’une nutrition saine, et à garantir une sécurité économique à des millions de personnes. La reconnaissance du rôle de la pêche artisanale pour la survie et la prospérité des communautés, et la réalisation des ODD, est un pas important vers un avenir plus durable pour toutes et tous. 

###

 

 

Abalobi

ABALOBI ICT4FISHERIES est une organisation à but non lucratif et social, axée sur les pêcheurs, basée en Afrique et de rayonnement mondial. La mission d’ABALOBI est de contribuer à la prospérité de communautés de pêche de taille artisanale et à leur développement durable et équitable en Afrique du Sud et au-delà, par le développement conjoint de technologies. Son approche est centrée sur l’accumulation d’acquis tangibles, à travers une série d’applications mobiles portant notamment sur la traçabilité des produits de la mer, des activités de pêche entièrement documentées, des chaînes d’approvisionnement justes et transparentes, et aussi des efforts de cohésion communautaire et de promotion de l’esprit d’entreprise pour en faire des tremplins au lancement de mesures d’amélioration écologique sur le long terme, en vue d’une transition vers la durabilité écologique. Lien sur Twitter @abalobi_app ou visiter le site abalobi.org

Blue Ventures

Blue Ventures met au point des approches transformatrices pour catalyser et soutenir la conservation marine en s’appuyant sur des initiatives locales. Cette organisation travaille dans les régions côtières tropicales, là où l’océan est vital pour les cultures et les économies locales, en s'engageant à protéger la biodiversité marine d’une manière profitable aux populations qui y vivent. Les modèles qu’elle promeut jouent un rôle essentiel dans la reconstruction des pêcheries à petite échelle, en fournissant des approches efficaces et reproductibles pour enrayer la perte de biodiversité, améliorer la sécurité alimentaire et renforcer la résilience socio-écologique face au changement climatique. Lien sur Twitter : @BlueVentures

Conservation International

L’ambition de cette organisation est avant tout de sauvegarder les bénéfices fondamentaux que la nature procure aux êtres humains. En s’appuyant sur la science, des partenariats et un travail sur le terrain, Conservation International encourage l’innovation et les investissements dans des solutions fondées sur la nature face à la crise climatique, soutient la protection des habitats essentiels et favorise un développement économique allant de pair avec la conservation de la nature. Conservation International travaille dans 30 pays à travers le monde, incitant les sociétés à tous les niveaux à préserver la planète, à la rendre plus propre, plus saine et plus durable. Il est possible de suivre le travail de Conservation International sur Conservation News, Facebook, Twitter, Instagram et YouTube. 

Environmental Defense Fund (EDF)

Organisation internationale à but non lucratif leader dans son domaine, l’EDF (edf.org), met au point des solutions transformationnelles pour apporter une réponse aux problèmes environnementaux les plus graves. Pour ce faire, l’EDF s’appuie tout à la fois sur la science, l’économie, le droit et des partenariats innovants avec le secteur privé. Avec plus de 2,5 millions de membres et des bureaux aux États-Unis, en Chine, au Mexique, en Indonésie et dans l’Union européenne, l’EDF et ses scientifiques, économistes, avocats et experts travaillent dans 28 pays pour transformer ses solutions en actions. Lien sur Twitter @EnvDefenseFund 

Fauna & Flora International (FFI)

L’organisation FFI travaille à la protection des espèces et des écosystèmes menacés dans le monde entier en choisissant des solutions durables, reposant sur des fondements scientifiques solides et tenant compte des besoins humains. Intervenant dans plus de 40 pays, FFI sauve les espèces de l’extinction et les habitats de la destruction, tout en améliorant les moyens de subsistance des populations locales. Fondée en 1903, c’est l’une des organisations de bienfaisance agréées de longue date et l’organisation internationale de conservation la plus ancienne au monde. Pour en savoir plus, rendez-vous sur son site  fauna-flora.org ou sur Twitter @faunafloraint 

International Pole & Line Foundation (IPNLF)

Cette fondation promeut une gestion durable et responsable de la pêche au thon dans le monde entier, que ce soit à la ligne et canne (thoniers canneurs), à la ligne à main ou à la traîne (collectivement appelées « un par un »), tout en reconnaissant l’importance de la préservation des moyens de subsistance qu’elle apporte. Les travaux de l’IPNLF visant à développer, soutenir et promouvoir la pêche du thon selon cette méthode sont dès lors pleinement alignés sur le Programme pour le développement durable à l’horizon 2030. Elle soutient qu’une gouvernance mondiale efficace et équitable est essentielle à la protection et restauration de l’océan, et que ce but ne peut être atteint qu’en assurant la participation des communautés locales et côtières aux processus décisionnels.

En outre, la durabilité environnementale dans la pêche aux thonidés ne peut être pleinement atteinte qu’en mettant fin à la surpêche et aux pratiques de pêche destructrices qui entraînent la dégradation des espèces, des habitats et des écosystèmes marins déjà menacés. En alliance avec ses membres, l’IPNLF apporte la preuve de la valeur de ces méthodes de pêche au thon aux consommateurs, aux décideurs et à l’ensemble des acteurs associés à la chaîne d’approvisionnement. Cette organisation travaille en s’appuyant sur les sciences, les politiques et le secteur des produits de la mer, en utilisant une approche fondée sur des données probantes et axée sur des solutions, sous la conduite stratégique de son conseil d’administration et des conseils de son comité consultatif scientifique et technique (STAC) ainsi que de son groupe consultatif en matière de marchés (MAG).

Ocean Outcomes

Ocean Outcomes ou O2 est une organisation internationale qui travaille avec les communautés locales, de pêche et l’industrie des produits de la mer pour améliorer la durabilité environnementale, sociale et économique des pêcheries. Ses initiatives fondées sur la science prennent la forme d’évaluations, d’analyses de la chaîne d’approvisionnement, d’incitations à l’engagement des acheteurs, de programmes de traçabilité, de projets d’amélioration des pêches et de réunion des parties prenantes. En restaurant et en protégeant les pêcheries, Ocean Outcomes contribue à la santé à long terme des localités vivant de la pêche, des chaînes d’approvisionnement en produits de la mer et des ressources océaniques dont nous dépendons tous. Pour en savoir plus, rendez-vous sur oceanoutcomes.org

Oceana

Oceana est la plus grande organisation internationale de défense des océans, spécialisée dans leur conservation. Elle travaille à la reconstruction de l’abondance et de la biodiversité des océans en faisant adopter des politiques fondées sur des données scientifiques dans les pays qui contrôlent un tiers des prises de poissons sauvages dans le monde. Avec à son actif plus de 225 victoires grâce à ses campagnes qui cherchent à éradiquer la surpêche, la destruction des habitats, la pollution et la pêche d’espèces menacées comme les tortues et les requins, ses efforts portent leurs fruits. Des océans restaurés, cela signifie qu’un milliard de personnes peuvent profiter d’un repas de fruits de mer sain, chaque jour, pour toujours. Oceana est persuadée que tous ensemble, nous pouvons sauver les océans et aider à nourrir le monde. Visiter www.oceana.org pour en savoir plus.

Wildlife Conservation Society (WCS)

Cette organisation opère dans près de 60 pays dans le monde et emploie plus de 4 000 collaborateurs : elle œuvre à la protection d’un ensemble connu de plus de 100 espèces menacées sur 3,6 millions de miles carrés sur quatre continents et le monde océanique. Le programme marin mondial de WCS prévoit la conception et mise en œuvre de solutions océaniques novatrices. Ses initiatives de conservation sur le terrain sont suivies dans 24 pays, les 5 océans, par une équipe de plus de 400 experts marins. Ses projets dans les bastions de la biodiversité côtière permettent de renforcer la protection des océans, d’améliorer la gestion de la pêche et de conserver des espèces marines essentielles. Elle se centre surtout sur la pêche durable, les récifs coralliens, la création et gestion d’AMP, la préservation d’espèces (requins et raies) et de mammifères marins.

World Wildlife Fund (WWF)

Le WWF est une organisation de conservation indépendante qui compte plus de 30 millions d’adeptes et un réseau mondial actif dans près de 100 pays. Sa mission est de stopper la dégradation de l’environnement naturel de la planète et de construire un avenir où les gens puissent vivre en harmonie avec la nature, en préservant la diversité biologique du monde, en veillant à ce que l’utilisation des ressources naturelles renouvelables soit durable et en favorisant la réduction de la pollution et de la consommation inutile. Visiter panda.org/news pour les dernières nouvelles et ressources médias ; Twitter : @WWF_Media

Image
SSF Hub Partners Logos

 

Fiche de témoignages : Hub SSF 

Agatha Ogada, technicienne de soutien aux partenaires des pêcheries, Kenya, Blue Ventures
« Les défis auxquels sont confrontées les pêcheries à petite échelle et toutes celles et tous ceux qui en dépendent sont immenses. Grâce à la plate-forme SSF, tous ceux qui travaillent dans ce domaine peuvent se connecter, échanger des connaissances et améliorer leurs pratiques. Par exemple, lors d’une discussion avec un expert de la pêche à petite échelle dans le Pacifique, j’ai écouté des idées qui pourraient être adaptées pour répondre aux problèmes que nous connaissons au Kenya. Ce centre offre un espace dédié pour discuter, célébrer les succès et créer des solutions innovantes pour la pêche artisanale et à petite échelle. »

Imani Fairweather Morrison, agent de programme, Pêcheries à petite échelle dans le monde, Oak Foundation
« Les artisans pêcheurs s’intéressent naturellement à la durabilité de leurs moyens de subsistance et des communautés côtières. Ce Hub SSF apporte des solutions, générées par les ONG partenaires, aux pêcheurs du monde entier dans plusieurs langues et leur permet de trouver et d’appliquer les solutions qu’ils trouvent les plus adaptées à leur contexte local. Nous sommes convaincus que la participation des pêcheurs à sa conception se traduira par une utilisation et un profit des plus grands, ce qui leur permettra d’être aux commandes du secteur de la pêche artisanale dans le monde. »

John Tanzer, responsable des pratiques océaniques, Fonds mondial pour la nature (WWF) 
« Face aux menaces croissantes qui pèsent sur la santé des océans et le bien-être des communautés côtières, nous devons être plus efficaces dans l’élaboration et la mise en œuvre de solutions communautaires. En ce sens, la plate-forme SSF est un outil puissant pour accélérer le partage des connaissances, renforcer les capacités et accroître l’influence des pêcheurs à petite échelle. »

Miriam Bozzetto, analyste de campagne, Oceana, Brésil
« La pêche artisanale est essentielle à la survie de milliers de Brésiliens. Cette activité constitue la seule source de revenus pour les familles qui depuis des générations s’y consacrent et en vivent. Bien que le Brésil ne dispose pas de statistiques à jour sur le secteur de la pêche depuis plus d’une dizaine d’années, nous savons que 70 % des poissons consommés dans le pays proviennent de l’activité des petits pêcheurs. Il est essentiel que les gouvernements et les entités non gouvernementales travaillant dans le domaine de la pêche comprennent l’importance et la diversité des pêcheurs à petite échelle afin de promouvoir la mise en œuvre de politiques publiques garantissant les droits de ces travailleurs, ainsi que le renforcement de la durabilité de leurs activités. » 

Dre Philippa Cohen, cheffe du programme de recherche, Pêche artisanale résiliente, WorldFish
« La pêche artisanale se caractérise par sa complexité, et aussi par sa dynamique. Loin de suggérer — de manière naïve — qu’il n’existerait qu’une seule approche pour intégrer les artisans pêcheurs, ou soutenir les profits tirés de la pêche à petite échelle, cette plate-forme est une collection incroyablement précieuse de ressources et de connaissances qui ont été rassemblées avec l’aide des pêcheurs eux-mêmes, provenant de différentes régions, pour différentes situations et toute une série d’objectifs. » 

Roy Bealey, directeur des pêches, International Pole & Line Foundation
« Au cours de la prochaine décennie, il est essentiel que nous travaillions de concert pour améliorer la santé des océans et nous assurer que le secteur de la pêche artisanale puisse rester l’activité essentielle permettant aux communautés qui en dépendent de bien vivre. La coopération sera essentielle, et le HUB SSF s’avère un outil remarquable et opportun pour nous aider à réussir ensemble. »

Sophie Benbow, responsable des aspects marins, Fauna & Flora International
« Mon organisation soutient les communautés de pêche à petite échelle dans le monde entier pour qu’elles adoptent des pratiques respectueuses de la biodiversité. Le Hub SSF offre donc aux pêcheurs de ces communautés une excellente occasion de se connecter entre pairs, d’apprendre les uns des autres et de partager leurs expériences, d’améliorer leurs techniques et la durabilité de leur activité. »

             Join the community